đŸ‡«đŸ‡·2Ăš Partie: DÉMYSTIFIER LE CONCEPT DU COLORISME DANS LES MÉDIAS AINSI QU’AU SEIN DE NOS COMMUNAUTÉS: NAVIGUER ENTRE LE MYTHE ET LA RÉALITÉ

COLLECTION COLORISME – EPISODE 2

đŸŽ” Beauty Is Only Skin Deep đŸŽ”

(La BeautĂ© ne se limite pas Ă  la superficialitĂ© de l’apparence physique, mais va plus loin au contraire)

RE 😊

Dans le 1er Ă©pisode de la COLLECTION COLORISME nous avons parcouru l’Ă©pisode 3 de la nouvelle web sĂ©rie Française Afropolitaine La Web SĂ©rie qui abordait le Colorisme. Nous avons aussi explorer le Colorisme en surface ainsi que le problĂšme du light-skin privilege (privilĂšge perçu des personnes au teint clair), le malaise que peuvent ressentir certaines personnes Ă  la peau claire ainsi que la maltraitance des Albinos. Aujourd’hui nous allons traiter les sujets suivants:

  • Le Colorisme Ă  travers le documentaire Netflix SKIN
  • Whitewashing (le blanchiment) & le favoritisme que les personnes dotĂ©s d’une carnation claire dans les films et la Musique font l’objet
  • Le Colorisme historiquement et culturellement parlant
  • Le Colorisme Ă  travers les yeux d’autrui (autrui Ă©tant noir, dans ce cas de figure)
  • Le buzz du Colorisme: Maya Jama ( animatrice dans la cĂ©lĂšbre radio 1 en Grande Bretagne et Dani Leigh (chanteuse RNB Ă  succĂšs des États Unis) et son single controversĂ© Yellow Bone + Le rapper Rick Ross et le producteur The Dream dans une vidĂ©o qui a fait le tour de la toile et a relancĂ© le dĂ©bat sur le Colorisme. Je vous laisse une semaine et voilĂ  ce qui se passe! Ne vous inquiĂ©tez pas, vous allez ĂȘtre bien servi sur Initials S.P. 😉
The temptations đŸ•șđŸŸ

L’actrice Britannique/NigĂ©riane Beverly Naya a lancĂ© une campagne de sensibilisation contre le Colorisme #FiftyShadesOfBlack (50 nuances de noir) en anticipation de son documentaire Netflix controversĂ©: SKIN. She a declarĂ© Ă  Allure Magazine (2020): 

“#FiftyShadesOfBlack a Ă©tĂ© crĂ©Ă© pour enseigner aux femmes l’amour propre. [
] Le documentaire a eu beaucoup de succĂšs au NigĂ©ria ; au point que les gens se sont ouvertement confiĂ©s Ă  propos de leur bataille contre le Colorisme ainsi qu les crĂšmes Ă©claircissantes.”

Beverly Naya, actrice Nollywood et productrice de films.

đŸŽ”Beauty Is Only Skin DeepđŸŽ” Take 1 🎬

#FiftyShadesOfBlack

SKIN Documentaire Netflix, produit par Beverly Naya

Une production fantastique dĂ©peignant les questions de l’Ă©claircissement de la peau ainsi que le Colorisme a vu le jour en Juin dernier : SKIN. SKIN dans lequel elle apparaĂźt elle mĂȘme, a Ă©tĂ© produit par Beverly Naya actrice de Nollywood, explorant l’impact dĂ©vastateur du Colorisme et des produits visant Ă  s’Ă©claircir la peau sur la sociĂ©tĂ©. Elle s’est dĂ©voilĂ© Ă  coeur ouvert au sujet de l’idĂ©e de la beautĂ© en soit et plus particuliĂšrement la beautĂ© noire.

Le documentaire a Ă©tĂ© merveilleusement bien conçu. J’ai eu un rĂ©Ăšl coup de foudre artistique et Ă©ducatif. J’ai non seulement beaucoup appris mais j’Ă©tais stupĂ©faite que tant de personnes aient souffert de prĂšs ou de loin des effets du Colorisme et des produits Ă©claircissants physiquement et mentalement: qu’elles aient Ă©tĂ© de diffĂ©rentes carnations, professions et grandit en Afrique, en Europe ou aux États-Unis. 

Une fois de plus, le grand absent des mĂ©dias, alors que ce problĂšme est plus important qu’il n’apparaisse. Ce documentaire est Ă  ne pas rater spĂ©cialement si vous ne connaissez rien du sujet ou simplement souhaiter en savoir plus. SKIN est empreint d’une charge Ă©motionelle, scientifique et pragmatique non -nĂ©gligeabe. Bravo Ă  @TheBeverlyNaya, pour un travail menĂ© Ă  la perfection.

Beverly affirme que la beautĂ© noire est liĂ©e Ă  la peau, car c’est la premiĂšre chose qu’on remarque chez un individu. C’est fou, je ne m’en Ă©tais jamais rendue compte, mais je suis d’autant plus d’accord. Cela fait Ă©tat de ce que nous sommes , c’est le cas de le dire, c’est tellement logique. Nous sommes notre peau et notre peau nous reprĂ©sente, cela veut dire beaucoup. Elle raconte une histoire, Ă  savoir d’oĂș nous pouvons venir, elle nous pousse Ă  nous embarquer dans un rĂȘve Ă©veillĂ© pleins de questions, on imagine on se pose des questions Ă  n’en point finir sur la personne sur laquelle nos yeux se posent. IntĂ©ressant n’est-ce pas?

Le simple terme “skin” qui dĂ©signe la peau en Français est significatif. Je suis perplexe Ă  l’idĂ©e que cela ne me soit jamais venu Ă  l’esprit. Si simple, pourtant si complexe. Surprenant, n’est-ce pas Ă  quel point ce terme, ait tant de valeur. Vous pouvez y rattachĂ© une couleur et Ă  ce moment lĂ  vous vous plongez dans un ocĂ©an de connaissance. C’est fascinant. 


Plus spĂ©cifiquement, le terme “skin” (peau) est associĂ© Ă  l’idĂ©e mĂȘme de BeautĂ©, des canons de beautĂ© et Ă  la perception qu’on se fait de cette idĂ©e par rapport Ă  la beautĂ© noire.

(Je suis en extase devant cette oeuvre que j’ai dĂ©vorĂ© dans l’espace de quelques nuits, car je voulait vraiment m’en imprĂ©gner. Un voyage vivifiant Ă  travers la peau noire!)

Les diffĂ©rents tĂ©moignages rĂ©coltĂ©s sont forts en Ă©motions et synonymes d’une anthologie. Ces histoires me parlaient jusqu’au plus haut point en tant que femme noire, nĂ©e Ă  Paris et vivant en Angleterre. J’ai eu une certaine facilitĂ© Ă  me voir dans ce processus d’acceptation et d’apprentissage quant ĂĄ l’amour de la beautĂ© noire, tout comme l’actrice Britannique-NigĂ©riane Diana Yekinni.

Il n’existe pas un seul moyen d’ĂȘtre beau, la beautĂ© se conjugue aux diffĂ©rentes formes, tailles ET couleurs.

Pourquoi notre perception de la BeautĂ© devrait ĂȘtre propre Ă  une seule et unique culture, oĂč des rĂšgles particuliĂšres , provoquant un possible changement radical d’apparence sont mises en place?

OĂč se trouve le bouton pour reprogrammer nos pensĂ©es, afin d’ĂȘtre en osmose avec les ĂȘtre plein de MĂ©lanine que nous sommes. Connaissez-vous le prix de la MĂ©lanine? 

Le danger rĂ©side dans le fait de penser que nous ne suffisons pas et que nous ne nous suffisons pas. Ce qui se traduit par la quĂȘte de produits nĂ©fastes pour la santĂ©, qui ont le potentiels d’avoir des effets irrĂ©versibles sur notre peau.

De plus, ConfĂ©rentiĂšre en motication ,StratĂšge BeautĂ© et Membre du conseil de Make-Up Ghana, cĂ©lĂ©brĂ©e par Forbes Magazine comme ” LA personne Ă  connaĂźtre en terme de BeautĂ© et DiversitĂ©”: Eryca Freemantle a pris la parole dans SKIN.

MalgrĂ© son succĂšs, Eryca a admis avec courage qu’elle avait l’habitude de se blanchir la peau lorsqu’elle Ă©tait plus jeune, car elle Ă©tait complexĂ©e. Elle utilisait d’ailleurs des produits aussi dangereux que des stĂ©roĂŻdes et soi-disants produits contre l’acnĂ©.

Je corrobore la position d’Eryca Ă  savoir que les parents doivent absolument Ă©lever leurs enfants en leur inculquant des valeurs solides qui leurs permettront d’avoir confiance en eux.

En leurs rĂ©pĂ©tant qu’ils sont beaux, car pour un enfant ĂȘtre conscient de sa beautĂ© et aimer son apparence physique est essentiel pour le dĂ©veloppement sain de leur santĂ© mentale. Essentiellement, au sein des foyers noirs, dans lesquels nos parents ne sont pas les meilleurs communicateurs, ou ont des difficultĂ© Ă  communiquer tout court.

Attention, je ne suis pas en train de dire que tous le parents sont pareils ou donnent la mĂȘme Ă©ducation Ă  leurs enfants, mais c’est un terme tristement rĂ©ccurrent dans les foyers noirs, les foyers africains plus particuliĂšrement.

Nous devons nous Ă©duquer et Ă©duquer ce que nous aimons Ă  encourager la communication, afin d’Ă©viter des crises liĂ©es Ă  la santĂ© mentale autant que possible.Surtout quand on sait que le problĂšme en question se manifeste dĂšs le plus jeune Ăąge.

đŸŽ”Beauty Is Only Skin DeepđŸŽ” Take 2 🎬

#FiftyShadesDarker?

SKIN (Documentaire Netflix) produit par Beverly Naya

Dans le documentaire, Beverly interviewe une petite fille, qui exprime son mĂ©pris contre les carnations foncĂ©es, elle se qualifie mĂȘme de “noir mais pas noir-noir.” Elle continue en expliquant qu’elle prĂ©fĂšre l’apparence de la couleur marron sur les peaux claires et mĂ©tisses, que c’est “bien plus spĂ©cial.” 

Nous devons ĂĄ tout prix dĂ©molir le concept de BeautĂ© noire que nous connaissons et le reconstruire, car il affecte de façon nĂ©gative la jeunesse, en les encourageant Ă  rejeter l’essence mĂȘme du fait d’ĂȘtre noir, de par les myriades de couleurs et pas simplement celles qui sont proches des canons de beautĂ©s occidentaux.

Mudi Yahaya Artiste /Photographe a parfaitement illustrĂ© l’example de l’avĂšnement de la pellicule qui avait comme base la peau blanche rĂ©agissant diffĂ©remment au contact et ĂĄ l’exposition de la peau foncĂ©e. C’est rĂ©voltant car ça nous dĂ©montre Ă  quel point mĂȘme dans la photographie nous subissons une sĂ©grĂ©gation technique qui a des implications jusquĂ ’ aujourd’hui, on dit que les filles claires rendent mieux Ă  la camĂ©ra

C’est carrĂ©ment bluffant!

Cette dĂ©couverte fascinante m’a choquĂ© jusqu’au plus profond de mon ĂȘtre, car les outils de travail dans cette industrie sont contre nous.

Evidemment si des blancs ont inventĂ© ces produits, ils ne vont qu’ĂȘtres basĂ©s sur leur peau.C’est logique et trĂšs rĂ©vĂ©lateur.

Mudi a rĂ©vĂ©lĂ© Ă  Beverly que  “la pellicule en question n’avait pas comme rĂ©fĂ©rence la peau noire” Ă§a veut tout dire! 

Puis il a expliquĂ© le fond du problĂšme de la pratique du blanchiment de la peau. En effet, les femmes qui ont recours Ă  cette pratique le font pour des raisons Ă©conomiques ou pour acquĂ©rir un meilleur statut social, car se blanchir la peau en dit long sur la classe sociale d’une personne du moins, au NigĂ©ria. Le fait de pouvoir se permettre ce types de produits, signifie que vous pouvez attirer des bons partis et ĂȘtre perçu comme bon chic bon genre.

C’est une histoire de classe sociale au bout du compte. Soit vous ĂȘtes riche et foncĂ© de peau et vous vous occupez bien de votre peau avec des produits adĂ©quates, afin de conserver un beau teint unifiĂ©, soit vous chercher Ă  devenir riche et attirez des bon partis en vous dĂ©capant la peau. 

Ces personnes peuvent aussi souhaiter paraĂźtre plus “dans le coup” ainsi elles achĂšteront la crĂšme la plus en vue sur le marchĂ©, qui s’avĂšre ĂȘtre une crĂšme dĂ©capante. Ce qu’elles qualifient de crĂšme “tonique”ou raffermissante… Les temps sont durs, dĂźtes moi!

C’est carrĂ©ment indĂ©niable que nous avons atteint un point de non-retour. Personne ne devrait avoir peur de qualifier cette question de crise de santĂ© publique. En effet, moi la premiĂšre , je m’y colle sans complexe

Plus rapidement nous le reconnaßtrons, plus armés contre cette épidémie nous serons.

Babrisky, personnalitĂ© mondaine NigĂ©riane est certaine que son succĂšs est dĂ» au fait qu’elle se soit blanchit la peau. Elle croit dure comme fer que les femmes Ă  la carnation foncĂ©e sont complexĂ©e par leur peau et enviraient les femmes Ă  la carnation claire. Ce qui expliquerait le dĂ©capage de leur peau. Ce qui quelque part est un autre moyen de profiter d’une opportunitĂ© de faire du commerce, que Babrisky capitalise sur le dĂ©sarroi de ses femmes, avec sa propre marque de crĂšme d’Ă©claircissement de la peau. Attaquez la nature pas son oeuvre!

Elle se cherche, pourquoi devrions-nous la dĂ©tester pour autant. Je dois avouer qu’une partie de moi mĂȘme dĂ©teste l’idĂ©e de se faire du profit sur le dos des complexes d’autrui, sur le Colorisme, mais la pauvretĂ© en Afrique forcent les gens Ă  de tels desseins.

Babrisky (Nigerian Socialite and Entrepreuner)

Effectivement Ă  l’instar de Babrisky une vendeuse ambulante dans les bas quartiers de Lagos, expliquait qu’elle se dĂ©cape la peau Ă  cause du regard des hommes sur elle. 

AssurĂ©ment, le regard des hommes est beaucoup plus flatteur, du fait qu’ils semblent prĂ©fĂ©rĂ© un teint clair sur leurs femmes, ce qui explique la consommation de tels produits. Malheureusement, certaines regrettent leurs teints naturels qui ne reviendra jamais rĂ©ellement, comme la seconde vendeuse. 

Tout comme, l’entrepreneuse en cosmĂ©tiques Leslie Okoye nous le rappelle, cela fait aussi Ă©tat de la façon excessive dont les gens utilisent ces crĂšmes, en espĂ©rant que cela ait des effets miraculeux sur leurs peaux en un rien de temps, comme des addicts. 

Et quand bien mĂȘme on dĂ©ciderait de cesser d’utiliser ce types de produits, tout comme toute drogue, on se doit de le faire progressivement afin de limiter les dĂ©gĂąts, et espĂ©rer retrouver une peau Ă  l’apparence naturelle.

Actrice pionniĂšre de Nollywood Hilda Dokubo (au teint clair) nous Ă©nonce que les actrices Ă  succĂšs tel que: Kate Henshaw, Genevieve Nniji et Omoni Oboli ont beau ĂȘtre foncĂ©es de peau, mais pour autant n’ont jamais utilisĂ© de tels produits. Elles sont resplendissantes et ont rĂ©ussi Ă  Nollywoodet que “si elles ont rĂ©ussi de la sorte , tout le monde peut rĂ©ussir Ă  son tour”. Ça donne matiĂšre Ă  rĂ©flexion n’est-ce pas?

Donc le chemin de l’acceptation et de l’amour propre est long et pĂ©rilleux pour nous femmes noires, car force est de souligner que nous venons de trĂšs loin.

Cependant en allant dans le sens de la thĂ©orie du light skin privilege ( privilĂšge des personnes au teint clair) les mĂ©dias sont en partie responsable du fait de promouvoir cette idĂ©e. En effet, les chanteurs, acteurs et cĂ©lĂ©britĂ©s en tout genre Ă  la peau claire sont trĂšs souvent mis en avant. Par exemple, les chanteuses les mieux rĂ©munĂ©rĂ©es et avec les meilleurs contrats ne sont d’autre que BeyoncĂ©Rihanna and Alicia Keys, alors que les femmes foncĂ©es de peau dans ces mĂȘmes industries sont rĂ©trogradĂ©es Ă  des roles stĂ©rĂ©otypĂ©s dans les films par exemple “la noire en colĂšre”, “la comĂ©dienne “ou la “bruyante”. Aussi, on ne peut s’empĂȘcher de remarquer la tendance des footballeurs africains ceux issus de la diaspora Ă  prĂ©fĂ©rer des femmes claires de peau: Kevin-Prince Boateng/ Melissa Satta. Boateng, Emmanuel Adebayor/ CharitĂ© Adebayor, Samuel Etto’o /Georgette Etto’o, J’dis ça j’dis rien! 😬

Par consequent, la rĂ©action des deux soeurs (mentionnĂ© dans la COLLECTION COLORISME- Épisode 1 😉) d’Afropolitaine La Web SĂ©rie est rendue lĂ©gitime par ce qui paraĂźt reprĂ©senter l’invisibilitĂ© et le manque de dĂ©sir Ă  l’Ă©gard des femmes Ă  carnation foncĂ©es, provoquĂ© par les mĂ©dias et dans la vie de tous les jours par certains hommes, en l’occurence certains hommes noirs.

đŸŽ” White đŸŽ”

Autrefois l’industrie de la musique obligeait les artistes foncĂ©s de peau Ă  user du maquillage afin de paraĂźtre beaucoup plus claire pour plaire Ă  un public Ă  majoritĂ© blanche. Le grand chanteur Nat King Cole en a fait l’objet, afin de palier aux demandes de son label et des professionnels de la tĂ©lĂ©vision. Pour ceux qui ne connaissent pas ce virtuose de la musique, il Ă©tait trĂšs foncĂ©, donc pour l’Ă©claircir aux yeux de ce public plus large, on a appliquĂ© tellement de maquillage qu’on aurait dit qu’il avait mis un masque blanc. Une insulte Ă  une telle institution de la musique noire amĂ©ricaine. Honteux! đŸ€ŠđŸŸâ€â™€ïž

En outre, les professionnels de l’industrie musicale volaient dĂ©libĂ©rĂ©ment les chansons de chanteurs noirs, afin de les faire rĂ©interprĂ©ter par des chanteurs blancs, passant outre leurs droits d’auteur , laissant souvent place Ă  des rĂ©munĂ©rations mĂ©diocres.Les performances inoubliables du dĂ©funt Chadwick Boseman ainsi que de Viola Davis dans le rĂ©cent film Netflix Ma Rainey’s Black Bottom illustre parfaitement ce thĂšme rĂ©current dans la musique.

De nos jours, il semblerait que les labels de musique ont dĂ» faire face Ă  la musique, car ils ne peuvent plus voler impunĂ©ment aux noirs. En rĂ©ponse Ă  cela l’option la plus plausible Ă©tait donc, de se tourner vers des chanteurs clairs de peau qui seraient mieux reçus par un public large. C’est la triste rĂ©alitĂ© et ce sur quoi s’est reposĂ© cette industrie depuis lors.

Par ailleurs, nous pouvons trĂšs certainement puiser dans notre experience de cinĂ©philes avĂ©rĂ©s pour dĂ©montrer un parallĂšle entre les deux industries quant au whitewashing. ( c’est un peu de ça ,lorsqu’on y prĂȘte vraiment attention!)

Cette tendance gĂ©nĂ©ralisĂ©e de l’industrie musicale Ă  s’accaparer les oeuvres des noirs afin de leur donner une touche caucasienne et de profiter des artistes noirs par la mĂȘme occasion et lĂ©galement de surcroĂźt. Le Colorisme dans cette industrie se traduit par l’embauche de personnes au teint clair, au dĂ©triment des personnes au teint foncĂ©. Quand bien mĂȘme l’histoire qu’ils souhaitent dĂ©peindre requiert le recrutement d’acteurs foncĂ©s comme le personnage Ă  qui ils font honneur. ComplĂštement insensĂ© đŸ€ŠđŸŸâ€â™€ïžâ€Œïž

Entre autres, j’ai constatĂ© combien l’apparence de Kerry Washington Ă  changer afin de paraĂźtre trĂšs foncĂ© , Ă  l’aide de maquillage Ă  profusion, prĂ©tendument afin qu’elle soit plus crĂ©dible en tant Kay Amin, la 4Ăš femme du Dictateur Ougandais Idi Amin, dans le film Ă  succĂšs The Last King Of Scotland (2006). Je ne m’en Ă©tais pas aperçu Ă  l’Ă©poque, mais aujourd’hui c’est plus flagrant que jamais (surtout aprĂšs mes binge-watching sessions de Scandal and Little Fires Everywhere, oui je suis une vraie fan je l’avoue đŸ€Ł) À prĂ©sent je peux facilement remarquer Ă  quel point son apparence Ă  changer pour jouer ce rĂŽle. Et vous qu’en dĂźtes-vous? đŸ‘€â‰ïž

Kerry Washington as Kay Amin in The Last King Of Scotland (2006)
Kerry Washington as herself

Quand on sait que Kay avait un teint relativement foncĂ©, pourquoi ne pas tout simplement recruter une femme avec un teint similaire? Est-ce si dure? Pourquoi embaucher une femme au teint clair, quand on sait qu’il y a une plĂ©thore d’actrice foncĂ©es de peau et talentueuses comme Viola DavisOctavia SpencerAngela Bassett, pour n’en nommer que quelques-unes. Je reconnais que les acteurs changent souvent d’apparence pour les besoins du rĂŽle qu’ils interprĂštent, toutefois pourquoi se donner tant de peine pour changer le look d’une actrice, alors qu’on en a plusieurs qui ne demandent que ça et nous aideraient de surcroĂźt Ă  Ă©conomiser du temps et de l’argent vis Ă  vis de tels artifices. Il y a mĂȘme des actrices moins connues, qui pourrait ajouter une touche de je ne sais quoi au casting, ce qui leur permettrait de se faire connaĂźtre en jouant potentiellement le rĂŽle de leur vie, et tout le mĂ©rite reviendrait au directeurs de casting. C’est gagnant/gagnant nan? 💡

On a tous Ă©tĂ© marquĂ© par le choix de l’actrice principale pour incarner l’incroyable Nina Simone dans son film posthume et autobiographique Nina (2016):J’ai nommĂ© Zoe Saldana! Je rĂ©pĂšte pourquoi au grand dieu pourquoi?

Zoe Saldana as Nina Simone (Nina, 2016), left and Zoe Saldana as herself ,right.

Elle a mĂȘme avouĂ© s’ĂȘtre procurĂ©e une prothĂšse pour que son nez soit plus nĂ©groĂŻde et ressemblant Ă  Nina. C’est d’un ridicule! Qu’elle sorte! Allez sort!! 😡

Viola Davis aurait jouĂ© ce rĂŽle Ă  la perfection. C’est d’autant plus ridicule, que Zoe Saldana l’a reconnu elle mĂȘme, elle s’en ait mĂȘme excuser. Un choix d’actrice tellement dĂ©risoire que la chanteuse soul India Arie a qualifiĂ© d’assourdissant. India aurait Ă©tĂ© plus que capable d’endosser la responsabilitĂ© d’un tel rĂŽle, avec brio. Jen suis convaincue!

Ça frise le dĂ©lire compte tenu du fait que Zoe Saldana soit mĂ©tisse de son Ă©tat, une carnation trĂšs loin de celle de Nina Simone, alors pourquoi elle? Serait-ce son jeu d’actrice? Sans vouloir offenser personne, son jeu est plutĂŽt mĂ©diocre, j’ai vu beaucoup mieux 👀 Sa notoriĂ©tĂ© ? Va comprendre đŸ€·đŸŸâ€â™€ïž

D’autres auraient pu relever le dĂ©fi pour ce rĂŽle ! Cela dĂ©montre clairement le favoritisme que Hollywood pratique envers les personnes claires de peau. Il apparaĂźt que les femmes noires sont portĂ©es disparues ou Ă©claircies voir, blanchies dans les films, peut-ĂȘtre que d’ici quelques temps on imaginera que Nina Simone Ă©tait claire de peau, aprĂšs avoir visionner le film. Il y a lĂ  un rĂ©el effort de la part de cette industrie et du secteur de la musique, Ă  rendre la tĂąche d’accĂ©der Ă  ce monde, extrĂȘmement laborieux pour les femmes Ă  la carnation foncĂ©e. Et lorsqu’elles y parviennent la competition est d’autant plus rude. D’oĂč vient cette suprĂ©matie des peaux claires?

Et si on parlait un peu d’histoire?

đŸŽ”Earth Song đŸŽ”

Historiquement et de par la perspective des pays francophones, le Colorisme a dĂ©butĂ© dans les colonies françaises et plus spĂ©cifiquement en Afrique Subsaharienne dans lesquelles la carnation des colons Ă©tait mise sur un pied d’estale, du fait qu’elle Ă©tait synonyme de richesse et d’ascenseur social ; ce qui a progressivement contribuĂ© Ă  l’obsession et la reproduction de la perception de la beautĂ© du point de vue occidental.

En effet, petit Ă  petit les autochtones ont adoptĂ© cette mĂȘme maniĂšre de percevoir la beautĂ©, la richesse et le statut social en fonction de la couleur de la peau de leurs propres confrĂšres. Plus on Ă©tait clair, plus on se rapprochait de la couleur du colonisateur et plus on Ă©tait attirant et vice versa. Par la suite, des traitements de faveur ont fini par voir le jour, dĂ©nigrant les traits nĂ©groĂŻdes et la couleur foncĂ© par les locaux eux mĂȘmes, de par la proximitĂ© Ă  la peau blanche. L’imaginaire collectif a parfaitement incorporĂ© le fĂ©tichisme des canons de beautĂ© blancs, qui a nourri les revendications de la suprĂ©matie blanche , prĂ©fĂ©rant les teints clairs. Nous sommes le produit de notre environnement et parce que nous en Ă©tions imprĂ©gnĂ©s dans nos culture et coutumes, nous l’avons perpĂ©tuĂ©.

Effectivement nous avons Ă©tĂ© colonisĂ©s, mais nous demeurons colonisĂ©s mentalement Ă  l’aide des canons de beautĂ© euro-centrĂ©s, comme si nous Ă©tions intimidĂ©s et pas confiant de notre propre conception de la beautĂ©.

Similairement, aux Etats-Unis du temps de l’esclavage dans les plantations, les esclaves Ă  la peau claire Ă©taient privilĂ©giĂ©s et contrairement aux esclaves Ă  la peau foncĂ© qui Ă©taient condamnĂ©s Ă  travailler dans les champs de coton, les esclaves clairs Ă©taient admis dans la maison du maĂźtre. Un zeste de changement dans l’elevation social, comparĂ© aux conditions dĂ©plorables, inhumaines et rĂ©pugnantes dans lesquelles les esclaves foncĂ©s devait “travailler.” Cette histoire de favoritisme liĂ©e au degrĂ© de noirceur d’une personne, est vieille comme le monde.

đŸŽ”Say It Loud -I’m Black And I’m Proud đŸŽ”

De plus, la stigmatisation des personnes Ă  la peau foncĂ© peut ĂȘtre observĂ©e dans l’AmĂ©rique des annĂ©es 1920 et 1930. En effet, on bombardait les femmes noires de publicitĂ©s pour produits Ă©claircissants autant dans les journaux que dans les magazines. Elles Ă©taient encouragĂ©s Ă  dĂ©caper leur peau, en Ă©change de la promesse d’ĂȘtre plus belles et d’avoir de meilleurs lendemains. Ces spots Ă©taient tellement omniprĂ©sents qu’Ă  travers son association pour l’avancement universelle des nĂšgres (UNIA) Marcus Garvey a pris la decision de les contrecarrer, en organisant des concours de beautĂ© afin de mettre en valeur la beautĂ© des femmes noires foncĂ©es de peau. Mais en parallĂšle, la sociĂ©tĂ© amĂ©ricaine par le bias du Colorisme/racisme institutionnel a mis en place le principe du test du “brown paper bag” ( sac en papier marron) , orchestrĂ© par les Ă©glises, boĂźtes de nuits et sororitĂ©s. Le code consistait en porter le sac prĂšs d’une personne afin de dĂ©terminer si elle Ă©tait assez claire pour accĂ©der Ă  ses institutions. Si le sac Ă©tait trop clair par rapport Ă  la peau de la personne, cela signifiait qu’elle Ă©tait trop foncĂ©e pour entrer et vice versa. C’est Ă©pouvantable! Je suis totalement outrĂ©e par cela! Je ne connaissais pas ce code!đŸ™†đŸŸâ€â™€ïž Thank you, @Hollywood_Ric, for cette Ă©tude sur les noirs en AmĂ©rique đŸ’ȘđŸŸ

đŸŽ” My Skin đŸŽ”

Je suis frappĂ©e par la realisation que les produits dĂ©capant sont prĂ©sents depuis plus d’un siĂšcle. Laissez moi me remettre de mes emotions, Seigneur! 😰

Cela contribue aussi à un wake up call au niveau du challenge de la sensibilisation que représente le processus de désapprentissage sur le long terme.

Encore aujourd’hui Ă  Abidjan (CĂŽte d’Ivoire) on observe des panneaux publicitaires poussant les femmes Ă  se dĂ©pigmenter la peau avec des produits arborants les termes “blanchissant”, “plus blanc”, trĂšs prĂ©sents dans l’univers mĂ©diatique africain.

La seule Ă©chappatoire est de changer l’attirance que les gens ont des peaux claires comme seul critĂšre de beautĂ©, en mettant en scĂšne plus de femmes au teint foncĂ© en particulier dans les campagnes publicitaires; tel que l’a suggĂ©rĂ© la Journaliste Indienne de BeautĂ© Vasudha Rai dans Allure Magazine en 2020 : “Les pubs pour produits Ă©claircissants montrent toujours le mannequin 5 Ă  7 teintes plus claires. S’ils veulent vĂ©ritablement changer les choses, ils doivent mettre en vedette un mannequin qui ne devient pas plus claire aprĂšs l’utilisation de leurs crĂšmes.”

Afin de dĂ©truire ce mythe, que clartĂ© rime avec beautĂ© absolue , les companies devraient Ă©largir leurs champs d’action afin de crĂ©er des produits rĂ©pondant aux besoins des personnes au teint foncĂ©. Avoir une belle peau, ne nĂ©cessite pas forcĂ©ment d’avoir une peau claire â˜đŸŸ

De la mĂȘme façon, les magazines mettant en vedette les femmes Ă  la peau claire, car ils pensaient possĂ©der la science infuse en determinant ,que ces dits magazines vendraient plus Ă  cause du fait que des femmes claires y figuraient. Du coup c’est devenu un critĂšre de qualitĂ©. Ça avait beau ĂȘtre le cas dans les annĂ©es 1920, c’est toujours le cas aujourd’hui. J’admet que les choses changent, on voit plus de femmes foncĂ©es dans les magasines, mais c’est toujours rares de les voir faire la une des journaux ou magasines de mode/beautĂ©. Qu’est-ce que vous en dĂźtes? J’avais l’habitude d’aller chez le marchant de journaux afin de regarder la diversitĂ© des magasines ( pre-covid) malgrĂ© la banalitĂ© ( si on puit dire) de la diversitĂ© des mannequins dans les magasines, je reste toujours prise de court lorsque j’en remarque qui sont foncĂ©es. Pas vous? Un vrai plaisir oculaire đŸ’ƒđŸŸ

Nous avons du chemin Ă  faire tout de mĂȘme, nous n’y sommes rĂ©ellement pas encore. Ça va mieux, mais quand bien mĂȘme… Au moins  Essence magazine se permet d’arborer des mannequins de tous les teints de nos jours et pas simplement les plus claires.

Cette mentalitĂ© de l’ascension sociale par rapport au teint de chacun, perdure encore aujourd’hui, ce qui explique le succĂšs des produits dĂ©capants en Asie, Afrique, et dans le monde Arabe. Cela va mĂȘme plus loin que l’aspect social, ça va jusqu’Ă  remodeler l’idĂ©e qu’on se fait de l’esthĂ©tisme, la beautĂ© et l’attirance physique. Ça dĂ©passe l’entendement! đŸ€Ż

Et si on explorait le Colorisme dans d’autres cultures?

đŸŽ” Jai Ho đŸŽ”

En Asie du sud-est par exemple, la peau claire est Ă©galement privilĂ©giĂ©e de par sa proximitĂ© Ă  la peau blanche et Ă  l’idĂ©e de richesse. En effet, l’Inde est un trĂšs bon exemple, car il fonctionne sur la base d’un systĂšme de Caste fondamentalement coloriste , selon lequel la noblesse restaient Ă  l’intĂ©rieur tandis que les domestiques restaient Ă  l’extĂ©rieur.

Ceci est clairement illustrĂ© dans l’industrie du film indien, Bollywood, oĂč les acteurs sont majoritairement clairs de peau. Le journal The Guardian a fustigĂ© Bollywood dans leur article  India’s unfair obsession with lighter skin dans lequel les directeurs artistique et les maquilleurs professionnels ont Ă©tĂ© pris Ă  parti, pour avoir l’habitude de constamment Ă©claircir la peau des acteurs, afin qu’il paraissent plus claires Ă  l’Ă©cran. Bravo The Guardian, montrez leur de quel bois vous vous chauffez ! Ha! Je suis trĂšs fiĂšre🇬🇧 💟

đŸŽ”Aicha đŸŽ”

Par ailleurs, dans le monde Arabe, en particulier en Afrique du nord, la future mariĂ©e doit rester Ă  la maison pour Ă©viter que le soleil n’attaquent sa peau et qu’elle bronze. Eh oui, elles aussi doivent ĂȘtre les plus blanches possible pour le Jour-J. Effectivement avoir le teint olive dans cette region a beau ĂȘtre la norme, cependant c’est dĂ©libĂ©rĂ©ment dĂ©nigrĂ©, ce qui a le mĂ©rite d’augmenter l’essor de l’industrie des produits Ă©claircissants dans cette rĂ©gion Ă©galement. Les companies capitalisent sur le dos et le complexe de ces personnes. Le Professor of Sociology at the University of Cairo, Hassan Ahmed a dĂ©clarĂ© Ă  l”AFP: “Ce qui est rare n’est pas donnĂ©. Vu qu’en Egypte, tout comme dans le reste du monde Arabe, le teint olive est trĂšs commun, nous avons tendance Ă  prĂ©fĂ©rĂ© le teint blanc” Voyez-vous ce que je vois? Un air de dĂ©jĂ  vu n’est-ce pas?!

C’est important de noter que malgrĂ© le fait que cela reprĂ©sente un taboo, le monde Arabe a contribuĂ© de façon non nĂ©gligeable Ă  l’esclavage des noirs, et ce bien avant les occidentaux. Pendant 13 siĂšcles, sans interruption, avec plus de 17 millions de victimes, dĂ©passant les 11 millions du commerce transatlantique selon l’Anthropologue SĂ©nĂ©galais Tidiane N’Diaye. La relation entre le monde Arabe la traĂźte nĂ©griĂšre et les noirs en gĂ©nĂ©ral est complexe jusqu’au plus haut point. Ne serait-ce que par la signification du mot noir, qui peut ĂȘtre traduit par le terme esclave en arabe. C’est plutĂŽt Ă©vident Ă  travers l’histoire du Soudan, qui a un mĂ©lange de noirs , d’arabes et de mĂ©tisses ce qui a tendance Ă  crĂ©er des tensions raciales et des crises identitaires. Oui, le Colorisme existe bel et bien au Sudan .

Autant dire que le fameux slogan #BlackLivesMatter n’Ă©tait pas aussi populaire lĂ  bas. En rĂ©alitĂ©, des insultes raciales profĂ©rĂ©es contre les noirs ne sont pas rares non plus, particuliĂšrement en ligne, oĂč on qualifie les noirs d’esclaves.

Un cĂ©lĂšbre footballer noir a Ă©pousĂ© une Soudanaise blanche (black Sudanese football player married a white Sudanese), ce qui a provoquĂ© des rĂ©actions violentes sur la toile avec des insultes en tout genre, au point d’aller jusqu’Ă  des menaces. Le Sudan est dominĂ© par une elite arabe et les noirs sont marginalisĂ©s dans la sociĂ©tĂ©, ce qui est encore evident de par les sĂ©quelles que l’esclavage Ă  laisser derriĂšre lui. Les rues font honneur aux marchands d’esclaves et TENEZ-VOUS BIEN… la fin de l’esclavage n’a pris effet qu’en 1924!! Ce qui a par la suite crĂ©e des tensions et une forte colĂšre de la part de l’elite arabe, principalement situĂ©e dans le nord du pays.

Un complexe de supĂ©rioritĂ© est palpable du cĂŽtĂ© de l’elite Arabe du pays, qui est Ă  la source de l’adoption du Colorisme au detriment des noirs. Ces tensions raciales Ă©taient au coeur de leur guerre civile, qui a d’ailleurs divisĂ© le pays en deux: Le sud ( majoritairement noir) puis le nord ( dominĂ© par les arabes)

De nos jours les choses se sont beaucoup calmées, car la paix rÚgne, cependant le racisme et le Colorisme ont laissé des traces indélébiles dont les Soudanais se souviendront à jamais.

Étymologiquement krĂšle mot d’origine arabe qui dĂ©finit une personne noire est essentiellement un terme pĂ©joratif et raciste. Pourtant, il est toujours communĂ©ment utilisĂ© en France par exemple et est mĂȘme parvenu Ă  rentrer dans le jargon familier de la langue française, pour dĂ©finir une personne d’origine afro-caribĂ©enne. Cette connotation particuliĂšrement pĂ©jorative a pris ses racines depuis des siĂšcles d’esclavage dans le monde Arabe, ce qui met le Colorisme dans un contexte atypique dans cette rĂ©gion.

đŸŽ” Education đŸŽ”

Dans son livre Peau Noire, Masques Blancs (1952) Frantz Fanon condamne l’impact psychologique nĂ©gatif de la colonisation sur les colonisĂ©s, responsable des effets nĂ©fastes irrĂ©versibles sur les peuples colonisĂ©s. D’ailleurs, on ne peut s’empĂȘcher de se rendre compte du mĂ©pris de soi, ainsi que du complexe d’infĂ©rioritĂ© dont souffrent ces communautĂ©s . Plus nous sommes clairs mieux c’est. Cette reproduction des theories issues de la suprĂ©matie blanche est ancrĂ©e au fin fond de nos esprits, si profondĂ©ment qu’elle fait partie de notre subconscient. Nous l’hĂ©ritons de gĂ©nĂ©ration en gĂ©nĂ©ration, c’est la raison pour laquelle malheureusement aujourd’hui, elle est toujours pratiquĂ©e. Nous devons rompre ce cercle vicieux! Qui est avec moi? đŸ‘đŸŸ

Frantz Fanon (1952)

đŸŽ” All About Reggie đŸŽ”

Et cela me ramĂšne Ă  la sĂ©rie AmĂ©ricaine Dear White People – Mes chers blancs (disponible sur Netflix, inspirĂ© de la nouvelle et du film du mĂȘme nom par Justin Simien, controversĂ© Ă  cause de son titre, mais acclamĂ© par les critiques et Ă©crit avec beaucoup d’esprit ♄).

Je sais, je sais, ceux qui me connaissent vont en avoir marre de m’entendre mentionner cette sĂ©rie, qui est juste Ă©norme pour tant de raisons, je vais d’ailleurs m’arrĂȘter tout de suite sinon on risque d’y ĂȘtre jusqu’au petit matin! Pas ma faute si je suis une fan invĂ©tĂ©rĂ©e du show, regardez et vous verrez par vous mĂȘme 😜

Petit retour en arriĂšre, Ă  partir du moment oĂč Joelle et Coco accusaient les deux garçons pour lesquels elles avaient le bĂ©guin respectivement Reggie et Troy,  d’avoir directement eu des vues sur leur amie claire et mĂ©tisse de surcroĂźt Samantha White ; sans leurs prĂȘter la moindre attention jusqu’Ă  ce que Sam rejette Reggie pour Troy et ait Ă©tĂ© elle mĂȘme utilisĂ© par Troy pour rafler les voies dont il avait besoin de l’association de Sam. Drama, Drama , drama!!

Bien Ă©videmment, personne n’aime ĂȘtre le bouche-trou ou le second choix au dĂ©triment d’une autre personne. Mais on doit se poser les bonnes questions. Les choses sont-elles vraiment ce qu’elles paraissent?? Est-ce que Reggie Ă©tait attirĂ© par Sam, Ă  cause de ses traits, son corps, sa personnalitĂ© Ă©tait-ce le tout? Au bout du compte, il parle tout de mĂȘme du fait qu'”elle est tout ce qu’il voit” Est-ce qu’Ă  ce moment lĂ , il ne parle pas du tout? La personnalitĂ© et le physique? Doit-on le condamner pour autant, simplement parce que Sam est claire de peau.

On ne peut que se poser la question đŸ€”â€Š.

Reggie Green (Dear White People) – Marque Richardson

Joelle et Sam sont bien diffĂ©rentes dans le fond, malgrĂ© qu’elles soient amies. Sam revendique avec fiertĂ© son cotĂ© noire, elle a une opinion bien arrĂȘtĂ©e sur les sujets touchant la population noire et a un caractĂšre bien trempĂ©, elle ne garde pas sa langue dans sa poche, mais elle a clairement un complexe du fait qu’elle soit mĂ©tisse . Par contre Joelle a beau ĂȘtre pro noire, elle est plus sobre que Sam et a tendance Ă  ĂȘtre trĂšs timide. Mais elle est Ă  l’aise dans ses baskets, contrairement Ă  Sam qui doit beaucoup travailler sur elle mĂȘme, au niveau de l’acceptation de ses deux origines. En effet, elle a tendance Ă  renier son cĂŽtĂ© blanc.

Peut-ĂȘtre que cette attitude et caractĂšre bien trempĂ© est ce que Reggie a aimĂ© chez Sam. Ce tempĂ©rament de feu est probablement ce qu’il recherche chez une femme. Nous ne saurons jamais vraiment ce qui l’attire rĂ©ellement chez Sam. Mais de toute façon est-ce que le physique n’est pas Ă  la base de toute attirance avant que la personnalitĂ© montre le bout de son nez? Les phĂ©romones vous connaissez? 🩋

Il y a tout de mĂȘme un air de dĂ©jĂ  vu, quand on sait qu’il y a une certaine attirance des femmes Ă  la peau claire chez certains hommes noirs et blancs par la mĂȘme occasion. Un thĂšme trĂšs recurrent. Certains hommes noirs, prĂ©fĂšrent les filles pas trop noires, physiquement et dans l’attitude Ă©galement. Celles qui ne couvrent pas ses cheveux lorsque vient la nuit, ou celles qui ne portent pas de perruques, ni de faux ongles. Celles qui ne se comportent pas comme le stĂ©rĂ©otype de la fille noire qui parle et rit fort, celles Ă  qui ils peuvent passer les doigts leurs chevelures ( oui vous avez bien lu!, Gars, est-ce que toi mĂȘme on peut passer nos doigts dans ta chevelure? ) Celles qui partent Ă  la gym, parce qu’apparemment les femmes noires n’iraient pas đŸ€·đŸŸâ€â™€ïžIl y a tout de mĂȘme un air de dĂ©jĂ  vu, quand on sait qu’il y a une certaine attirance des femmes Ă  la peau claire chez certains hommes noirs et blancs par la mĂȘme occasion. Un thĂšme trĂšs recurrent. Certains hommes noirs, prĂ©fĂšrent les filles pas trop noires, physiquement et dans l’attitude Ă©galement. Celles qui ne couvrent pas ses cheveux lorsque vient la nuit, ou celles qui ne portent pas de perruques, ni de faux ongles. Celles qui ne se comportent pas comme le stĂ©rĂ©otype de la fille noire qui parle et rit fort, celles Ă  qui ils peuvent passer les doigts leurs chevelures ( oui vous avez bien lu!, Gars, est-ce que toi mĂȘme on peut passer nos doigts dans ta chevelure? ) Celles qui partent Ă  la gym, parce qu’apparemment les femmes noires n’iraient pas đŸ€·đŸŸâ€â™€ïž

Certains hommes ont la conviction que les filles Ă  la peau claire sont beaucoup plus ravissantes. Quand bien mĂȘme ce serait une histoire de “prĂ©fĂ©rence”, ce qu’on devrait demander en rĂ©alitĂ©, c’est d’oĂč vient cette idĂ©e que la beautĂ© rĂ©side uniquement dans la peau claire et pourquoi? Est-ce en raison du conditionnement dont ils ont Ă©tĂ© victimes depuis leur plus tendre enfance ,d’aimer ce genre d’attributs? Probablement.

Parce qu’en soit la beautĂ© se trouve partout dans n’importe quelle forme, taille, ou couleur. La beautĂ© est dans l’oeil de celui qui la regarde. Et si on ne pouvait plus regarder avec nos yeux et simplement avec nos esprits conditionnĂ©s par la sociĂ©tĂ© dans laquelle nous vivons? Si nous avons rĂ©ellement Ă©tĂ© conditionnĂ©s, est-il toujours possible de percevoir la beautĂ© chez une personne foncĂ©e de peau? Devons nous pointer du doigt le manque de reprĂ©sentativitĂ© des personnes foncĂ©es de peau dans les medias?

đŸŽ” Element đŸŽ”

La sĂ©rie Ă  succĂšs Insecure de la chaĂźne AmĂ©ricaine đŸ‡ș🇾 HBO dĂ©peint le quotidien,tout ce qu’il y a de plus normal de deux jeunes adultes noires et foncĂ©es Ă  Los Angeles. Elles ne jouent d’ailleurs pas des rĂŽles secondaires, mais dĂ©tiennent les roles principaux, Issa Rae portant la casquette de la crĂ©atrice et de l’actrice principale. Énorme pour la culture âœŠđŸŸ!! J’adore le show, il stimule dans tous les sens du terme. Issa a dĂ©clarĂ© Ă  Vanity Fair en 2020 qu’elle souhaite tout simplement dĂ©peindre les noirs le plus normalement possible, loin des stĂ©rĂ©otypes qu’on a trop vu. De simples actions tels que “se laver les mains”, car on ne voit pas les noirs le faire assez Ă  la TV. Cette sĂ©rie est une introduction rĂ©ussie dans la vie de deux afro-AmĂ©ricaines qui vivent leurs dramas, leurs joies, leurs deception et le racisme normalisĂ©. À regarder absolument !! Watchlist ✅

Lorsqu’elle a proposĂ© sa sĂ©rie Ă  des chaines TV đŸ“ș elle a essuyĂ© des refus. Celui qui semble l’avoir marquĂ© est lorsqu’on lui a dit qu’on Ă©tait pas sĂ»re que le public serait rĂ©cĂ©ptif Ă  voir des noirs dans ce type de rĂŽles normalisĂ©. Quelle idiotie! Nous sommes prĂȘts et nous sommes lĂ  pour la saison 5 aussi! Qui est avec moi? J’ai trop hĂąte !! Je pense que le fait que le show soit dĂ©jĂ  Ă  sa 5Ăš saison parle de lui mĂȘme đŸ€«

Qu’est-ce qu’ils voulaient dire par lĂ  ? Que les gens n’allaient pas ĂȘtre prĂȘts Ă  voir des noirs jouer des rĂŽles aussi normaux que les blancs ont l’habitude de rafler? Je pense que lui aussi mĂ©rite la porte đŸ€Ź Oui parce que le public cherche Ă  voir des noirs dans des rĂŽles qui mettent les directeurs de chaines plus a l’aise tels que le ‘gangster’, le ‘jeune qui sort du ghetto’ ou le ‘droguĂ©’! Que fument-ils? Les temps changent, les noirs sont des personnes comme les autres et il est important de le promouvoir Ă  travers de tels sĂ©ries.

Bravo Issa Rae pour donner le souffle de la normalisation Ă  ses personnages qui sont difficiles, compliquĂ©s et avec des relations complexes. On peut totalement s’identifier Ă  eux. Elles nous a donnĂ© une voix, pas juste une place! Je dois admettre que j’adore dĂ©tester Molly! đŸ€Ș

Et biensĂ»r, le choix de musique est l’un des meilleurs que j’ai eu la chance d’entendre dans une sĂ©rie Ă  ce jour. Ce qui je pense est crucial pour une expĂ©rience cinĂ©matographique rĂ©ussie. ( la cinephile et la mĂ©lomane en moi s’expriment!)

En effet, en plus de nous offrir le meilleur de la scĂšne RNB et Hip hop alternative du moment, Issa choisit de promouvoir des nouveaux artistes locaux et internationaux, avec l’aide des meilleurs consultants comme Solange Knowles qui a partagĂ© son expertise musicale le temps d’une saison.

đŸŽ” Firestarter đŸŽ”

L’Ă©tĂ© dernier j’ai eu le plaisir de dĂ©couvrir la mini-sĂ©rie de Michaela Cole I may destroy you, et c’Ă©tait Ă©poustouflant. C’Ă©tait une premiĂšre pour moi de dĂ©couvrir une sĂ©rie crĂ©e et jouĂ© par la mĂȘme personne, une femme noire originaire du Ghana et Britannique en premier lieu. En deuxiĂšme lieu, aborder une question si peu interprĂ©tĂ©e par des actrices noires et dans la communautĂ©: le viol. C’Ă©tait la meilleure mini-sĂ©rie que j’ai dĂ©couvert l’annĂ©e derniĂšre.

Le viol est dĂ©jĂ  un taboo, mais on ne parle absolument jamais des viols de femmes noires, et l’impact qu’il a eu sur elle et les gens qui l’entourent. J’ai adorĂ© la maniĂšre dont elle a dĂ©veloppĂ© chaque Ă©tape de son stress post-traumatique en details sous nos yeux. C’Ă©tait tout simplement gĂ©nial! Le dĂ©ni, la paranoia, la tristesse, la colĂšre, la projection. Ce qui m’a le plus choquĂ©e Ă©tait la scĂšne de viol de son ami gay, qui Ă©tait violente et la diffĂ©rence de traitement par la police des deux amis: diffĂ©renciĂ©s de par leur sexe et leur attirance sexuelle. Incroyable!

Un chef d’oeuvre pour la culture! J’ai adorĂ© voir une femme foncĂ©e de peau comme moi ĂĄ laTV dont le nom Ă©tait sur toutes les lĂšvres cette Ă©tĂ©, contrairement aux idĂ©es reçues que les films et sĂ©ries avec des noirs ne sont pas rentables! On a vu le travail que I may destroy you, Insecure et Black Panther ont effectuĂ© ! Les chiffres ont parlĂ© d’eux mĂȘme encore une fois! đŸ’đŸŸâ€â™€ïž

La normalisation des femmes Ă  carnation foncĂ©es est essentielle pour mettre fin Ă  la suprĂ©matie des personnes claires et le Colorisme pour de bon. Michaela Cole a saisit l’importance de la musique tout comme Issa Rae, en nous donnant une vision kalĂ©idoscopique de la scĂšne musicale britannique underground. C’est super de voir ces crĂ©atrices prendre le rĂŽle de la musique dans leurs oeuvres au sĂ©rieux. Si ce n’est que pour nous autres cinĂ©philes et mĂ©lomanes, mais elle donne une certaine profondeur aux scenes et accompagne les personnages. La musique devient elle mĂȘme un personnage clĂ© de la sĂ©rie. J’Ă©tais carrĂ©ment bluffĂ©e par le choix de la musique dans les deux sĂ©ries. Si on enlevait la musique de la sĂ©rie, il y aurait un grand vide!

đŸŽ” Don’t Stop The Music đŸŽ”

Du cotĂ© de la musique, on a tous Ă©tĂ© tĂ©moins de l’ascension fulgurante de la chanteuse Franco-Malienne Aya Nakamura qui ne cache pas que son succĂšs n’a pas Ă©tĂ© simple. Elle a mĂȘme dĂ©voilĂ©, que des professionnels de la musique lui auraient conseillĂ© de dĂ©pigmenter sa peau pre-succĂšs mais qu’elle aurait refusĂ©. C’est un flĂ©au. Je pense qu’elle leurs a tous dĂ©montrĂ© qu’ils ont eu tort, surtout aprĂšs ĂȘtre devenue l’artiste ayant vendu le plus en 2020 en France. Elle vient tout juste de sortir un single en duo avec l’ artiste Grime Stormzy Plus jamais, qui a Ă©tĂ© streamer plus de 17 millions de fois sur Spotify. Quelle ascension!!

Bien que ce soit tout Ă  fait incroyable pour Aya, je peux compter sur les doigts de la main combien de femmes au teint foncĂ© il y a dans l’industrie musicale. Cette industrie Ă  encore du fil Ă  retordre, ne serait-ce que dans leur staff qui n’est toujours pas assez reprĂ©sentatif de nos sociĂ©tĂ©s Ă  mon goĂ»t; ce qui pourrait influencer positivement le recrutement de femmes noires et foncĂ©es et favoriser la diversitĂ© en tout genre. De cette maniĂšre nous ne nous retrouverons pas dans le cas de figure que certaines on rencontrer oĂč des reprĂ©sentants A&R leurs auraient demander de se blanchir la peau. C’est ce qu’a vĂ©cu l’artiste Grime Lionness, qui Ă  force Ă  perdu l’envie de chanter. C’est terrible! Plus jamais ça ! đŸ™…đŸŸâ€â™€ïž

Le Colorisme fait son buzzÂĄ

đŸŽ” Love Buzz đŸŽ”

Le Colorisme a crĂ©Ă© un buzz ces derniers temps, Ă  tel point que certaines personnes se sentent obligĂ©es de prĂ©senter des excuses publiques, dans l’effort d’ĂȘtre politiquement correctes et parce qu’elles ont offensĂ© leur public. Eh oui! On ne peut plus dire tout et n’importe quoi les gars! C’est rĂ©volu! â˜đŸŸ C’est le cas de la prĂ©sentatrice Maya Jama de la cĂ©lĂšbre radio 1 de Londres, lorsqu’un de ses tweets de l’annĂ©e 2012 a refait surface (resurfaced controversial tweet of 2012 ) dans lequel elle se moquait des femmes foncĂ©es de peau.

En Avril 2012, Maya a tweetĂ©: “Lorsque les putes foncĂ©es de peau rasent leurs tĂȘtes elles s’attendent Ă  ressembler Ă  Amber Rose , mais elles finissent par ressembler Ă  Michael Jordan. Loooooool”

Interessant de la part d’une femme qui sort avec des hommes noirs, elle Ă©tait dans une relation avec le rapper Stormzy pendant 4 ans avant qu’ils ne rompent en 2019. Stormzy a mĂȘme commentĂ© sur le tweet en question, en essayant par tous les moyens de calmer le jeu, Ă  son tour: ” C’Ă©tait insultant et elle s’est excusĂ©e.”

Quand bien mĂȘme elle se serait excusĂ©e, j’aimerais beaucoup savoir d’oĂč vient cette haine contre les femmes foncĂ©es ? Qu’est-ce qui aurait pĂ» lui donner les munitions pour nous attaquer de la sorte? Tout ce que je vais dire, c’est que les femmes noires et en particulier les femmes foncĂ©es de peau, doivent ĂȘtre protĂ©gĂ©es par tous les hommes noirs, c’est la seule et unique solution pour cesser toutes ces largesses. Je crois sincĂšrement que nous ne sommes pas assez protĂ©gĂ©es par nos frĂšres noirs. Je suis non seulement choquĂ©e par ses remarques, mais aussi par le fait qu’elle sortait avec un homme noir et cotoyait des noirs. Va comprendre?!

Nous devons vivement normaliser la protection des femmes noires et foncĂ©es de peau par les hommes noirs. Ils doivent se manifester et mettre un stop Ă  tout cela en nous dĂ©fendant auprĂšs d’autres communautĂ©s. Ils doivent Ă©galement ne pas alimenter cette misogynoir ce qui encourage d’autres Ă  nous fustiger. Je ne vois pas les blancs, arabes ou asiatiques dĂ©nigrer leurs femmes devant les autres, mais il semble que certains hommes noirs prennent un malin plaisir Ă  rabaisser les femmes noires. Regardez-vous dans le miroir, cette misogynoir et cette Ă©nergie nĂ©gative n’est pas du tout nĂ©cessaire!. Restez silencieux alors que les femmes noires sont dĂ©nigrĂ©es et harcelĂ©es, vous rend tout autant coupable et encourage ce genre d’attitude!

Éventuellement , Maya en plus de ses excuses, a participĂ© Ă  un Podcast intitulĂ©  Au delĂ  de Twitter: Une leçon sur le Colorisme en 2018, afin d’accroĂźtre la sensibilisation autour du thĂšme du Colorisme et dissuader les gens de le perpĂ©tuer.

La semaine derniĂšre, une Ă©niĂšme cĂ©lĂ©britĂ© Ă  dĂ©ferlĂ© la chronique: Dani Leigh, chanteuse RNB en plein essor. AprĂšs avoir sorti son nouveau single “yellow bones” , qui dĂ©finit une personne noire Ă  la peau claire. Mais le problĂšme est que Dani n’est pas du tout noire. Donc, les gens se sont senti offusquĂ©s de voir que non seulement elle n’Ă©tait pas noire, mais elle a osĂ© utiliser un terme qualifiant les noires claires, ce qui a Ă©tĂ© perçu comme une ode au light skin privilĂšge et au Colorisme. Ça n’est pas parce qu’on se trouve dans le registre musical afro-amĂ©ricain qu’on peut se permettre d’approprier la culture noire sans mĂ©nagement. Pour qui s’est elle pris? Elle a fini par s’excuser, car on ne peut plus faire ce qu’on veut et dire ce qu’on veut des noirs ces jours- ci, Cocotte! Cet incident a involontairement mis en lumiĂšre le problĂšme du Colorisme , mais pas aussi bien que celui qui suit!


C’Ă©tait la semaine du Colorisme, la semaine derniĂšre ou quoi⁉

Ce poste d’Instagram constitue la meilleure explication, de ce que reprĂ©sente le Colorisme avec pour exemple l’industrie musicale. Dans cet extrait, de la TV RĂ©alitĂ© Signed oĂč des artistes auditionnent pour se recruter par un label, le rapper Rick Ross ainsi que le producteur The Dream, se rĂ©vĂšlent en tant que coloriste. C’est comme le post l’indique le Colorisme en bon et du forme! Qu”est ce que vous en dites? On peut toujours parler de prĂ©fĂ©rence ici?

đŸŽ” Video Killed The Radio Stars đŸŽ”

En 2018,  Dark-skinned Girls On Colourism/Sisters BBC3 ( Des filles foncĂ©es parlent de Colorisme) une Ă©mission diffusĂ© sur BBC3 et Youtube, avec la participation de trois filles foncĂ©es de peau, mettait en scĂšne une discussion sur le Colorisme dans diffĂ©rents contextes.

Le Colorisme Ă  la TV đŸ“ș

Une des filles dit avoir remarquĂ© que les filles dans les clips vidĂ©o de musique urbaine ont tendance Ă  ĂȘtre en majoritĂ© claires de peau et s’il y avait des filles foncĂ©es elles Ă©taient les “difficiles” ou celles dont “on se dĂ©barrassait”. Il y a une apparente dichotomie entre les jolies filles claires et les femmes noires moins attirantes ce qui est plutĂŽt frappant visuellement.

Cela me rappelle le film autobiographique de Malcolm X (1992), lorsqu’il apprend la definition du terme “noir” pour la premiere fois dans le dictionnaire qui ne contenait que des attributs nĂ©gatifs. Le noir est sale, horrible et mauvais. TrĂšs rĂ©vĂ©lateur !

“En grandissant je m’attendais toujours Ă  ce que la fille claire soit toujours le personnage principal et s’il y avait une fille foncĂ©e elle jouerait un rĂŽle secondaire , insignifiant elle serait habituellement en colĂšre et je pense qu’encore aujourd’hui c’est toujours le cas. Prenez Dear White People on a le personnage principal claire de peau et son amie noire et foncĂ©e.” La sĂ©rie comique Martin (1992) suit le mĂȘme schĂ©ma đŸ€“

De mĂȘme, Ă  la television AmĂ©ricaine il semblerait qu’on n’autorise les femmes noires Ă  dĂ©voiler leurs cheveux naturels qu’en temps de crises. Comme si leurs cheveux naturels n’etaient pas assez bien, pour etre exposĂ©s. Dans Shondaland (L’univers audiovisuel des sĂ©ries de Shonda Rhymes ), Olivia Pope and Anna-Lise Keating montrent leurs vrais cheveux que lorsqu’elles vivent une crise existentielle ou qu’elles sont en burn out. Le Texturisme ( la discrimination faĂźte a l’Ă©gard du type de cheveux ) est une rĂ©alitĂ©. Pourquoi toutes ces stars ne pourraient pas montrer leurs vrais cheveux dans une scĂšne sans tourment? Leurs cheveux ne sont-ils pas acceptables ? Le Texturisme doit ĂȘtre enterrĂ© en mĂȘme temps que le Colorisme!

Colorisme et Bollywood (introduction)đŸ’ƒđŸŸ

“Je me souvient d’un film dans lequel un homme pense qu’une femme est Gauri chippie ce qui signifie blanche …Ils rĂ©pĂštent cette expression Ă  plusieurs reprises en chantant, qu’elle est belle, qu’elle est vraiment ravissante. Quand j’ai vu ça pour la premiĂšre fois, j’ai Ă©tĂ© choquĂ©e. J’ai dit Woah, on entend ce genre de choses, mais quand tu les vois en face de toi, c’est buste juste Woah!

HĂ©las le blanc est mis sur un piĂ©destal en Asie du Sud est aussi. Comme un cult, qu’on adopte au millimĂštre prĂšs. Le fĂ©tichisme des canons de beautĂ© blancs incarnĂ©.

Colorisme et CosmĂ©tiques 💄

Auparavant il n’y avait rĂ©ellement pas autant de choix qu’aujourd’hui en terme de produits cosmĂ©tiques pour les filles foncĂ©es de peau. S’il en existait c’Ă©tait tout juste hors de prix! Maintenant nous avons une plĂ©thore de choix Ă  cet effet: Fenty, Mac, Nars, Sleek, UOMA j’en passe et des meilleurs. Toutefois, les maquilleurs professionnels trouvent toujours le moyen de ne pas trouver la teinte de fond de teint appropriĂ©e aux couleurs de peaux foncĂ©es, comme s’ils n’Ă©taient pas assez Ă©quipĂ©s. C’est insultant surtout lorsque l’on sait que les monde regorge de produits fait pour toutes les peaux Ă  ce jour. C’est votre travail bon sang! Honte Ă  vous!

Colorisme et rencontres đŸ‘©â€â€ïžâ€đŸ‘š

Les garçons sembleraient ĂȘtre plus attirĂ©s par les filles basanĂ©es ou mattes de peau, ils prĂ©fĂšrent une fille qui soit “jaune” (Dani Leigh đŸ€Ș) .Les gens se moquent ouvertement des femmes foncĂ©es de peau, dans la communautĂ© Asiatique du Sud-Est. La stigmatisation des filles foncĂ©es est trĂšs prĂ©sente dans nos communautĂ©s. Dans diffĂ©rents contextes et Ă  travers les yeux de jeunes filles, le Colorisme est tellement au plus profond de nos mantras; Qu’on reproduit les idĂ©ologies du mythe de la suprĂ©matie blanche sans nous en rendre compte.

De plus Le couple de youtubeurs Britannique -Bangladais Bilal et Mima sont constamment harcelĂ©s Ă  cause du teint foncĂ© de Bilal (BBC, 2019). Ils reconnaissent que le Colorisme est une rĂ©alitĂ© dans leur communautĂ© et que le blanc serait un Ă©lĂ©ment de comparaison. En 2021, les gars! Franchement !! ArrĂȘtez moi tout ça ! Ou se trouve le bouton echap đŸ”šâ‰ïž

đŸŽ” Give Life Back To Music đŸŽ”

Si vous ĂȘtes toujours perplexes quant Ă  l’idĂ©e du Colorisme pourquoi ne pas jeter un coup d’oeil au pĂšre de l’artiste noire la plus connue au monde: Matthew Knowles (PĂšre de BeyoncĂ© et Solange avec plus de 25 ans d’expĂ©rience dans l’industrie de la musique)

En 2018 il a condamnĂ© le Colorisme parce que selon lui, les femmes claires sont privilĂ©giĂ©es dans l’industrie de la musique au dĂ©triment des femmes foncĂ©es. Il a dĂ©voilĂ© Ă  coeur ouvert (claimed his daughter was more successful ) qu’en raison du Colorisme aucune star noire et foncĂ©e n’a percĂ© ces derniĂšres annĂ©es. (Je pense fermement qu’avec le rĂ©cent succĂšs de l’Afrobeat et d’artistes telles que Tiwa Savage et Aya Nakamura surfant sur cette tendance, cette dite prĂ©fĂ©rence pour les femmes claires a Ă©tĂ© renversĂ©e. Le temps nous le dira , mais c’est prometteur đŸ™đŸŸ).

Matthew Knowles s’est mis Ă  table au sujet du Colorisme surtout sur le fait que, tenez vous bien…. roulements de tambours….. le succĂšs de BeyoncĂ© ne serait pas simplement dĂ» Ă  son talent mais en partie a son teint clair, contrairement Ă  Kelly Rowland membre du groupe Destiny’s Child , qui n’a pas bĂ©nĂ©ficiĂ© de la mĂȘme chance malgrĂ© qu’elle avait tout pour y parvenir, selon lui!

Il a déclaré à NBC News:

” Il y en a encore 400 qui sont foncĂ©es… wuu n’ont pas eu la chance de faire partie de Top 40 radio ” Knowles a dĂ©clarĂ©. Elles se sont fait relĂ©guer Ă  la categorie Black du label et par consĂ©quence seront jouĂ©s uniquement dans des radios RNB, noires.”

Knowles pense que la communication sera la clĂ© pour affronter ce gros problĂšme donc nous allons dans la bonne direction dans nos communautĂ©s et dans la sociĂ©tĂ© Ă  grande Ă©chelle. Il est serein que le future sera prospĂšre. En effet, l’apogĂ©e de chanteuses et actrices au teint foncĂ©, lui donnent raison, sur fond de BLM et l’impact mondial de cette lutte, ne peut que reprĂ©senter le changement que nous attendons tous âœŠđŸŸ!

En 2018, la chanteuse Franco-Malienne Aya Nakamura a donnĂ© une interview pour le compte du magazine The Fader et journal Français Le Figaro dans laquelle elle a partagĂ© que : “Les gens avaient l’habitude de me demander de blanchir ma peau ou d’appliquer un fond de teint plus claire pour pouvoir atteindre un public plus grand.[
] J’ai vraiment pas envie de me plaindre , mais je ne vais pas mentir non plus. Être arrivĂ©e lĂ  ou je suis maintenant n’a pas Ă©tĂ© chose facile. C’est d’autant plus difficile lorsqu’on est une femme noire dans cette industrie.

En tant que communautĂ©, nous devons Ă©radiquer ce genre de pensĂ©es avant de nous attendre Ă  ce que les autres appliquent ces mĂȘmes principes. Eh oui. Ça commence a la maison.

Ray BLK chanteuse Britannique/NigĂ©riane a gagnĂ© le  BBC’s Sound of Music award en 2017; cependant, elle n’a jamais Ă©tĂ© Ă  la tĂȘte des charts, Ă  l’instar de Jorja Smith or Raye toutes les deux claires de peau. L’industrie de la musique a du fil Ă  retordre pour Ă©radiquer le Colorisme de ses pratiques et encourager l’Ă©galitĂ© et la diversitĂ© au sein des labels, pour remodeler une industrie plus Ă©quilibrĂ©e laissant place uniquement Ă  l’art.

Merci à vous les amis. Il est temps pour moi de vous laisser pour un moment seulement. La semaine prochaine nous aborderons un sujet qui va défrayer la chronique: la misogynoir ainsi que:

  • L’industrie des produits Ă©claircissants dans le contexte de l’Ă©mission : Les Grandes Gueules Talk Show Français
  • Colorisme et littĂ©rature : la revue du livre de Toni Morisson The Bluest Eyes
  • La resurgence et l’apogĂ©e des femmes noires et foncĂ©es
  • Bollywood, Nollywood et le Colorisme ET BIEN PLUS ENCORE!

A la semaine prochaine et s’il vous plaĂźt continuez de PARTAGER, AIMER et COMMENTER ici et sur les rĂ©seaux sociaux Ă©galement. DĂźtes moi ce vous pensez du blog dans les commentaires! đŸ‘‡đŸŸ

In the meantime, now it’s question time! âŹ‡ïž

Is Colourism a myth or a reality? Join the conversation on Initials S.P. It’s episode 2 TIME, from my Colourism series. FOLLOW, SHARE & COMMENT!! đŸ‘‡đŸŸ #Colorismincolonies #colorisminbollywood #colorisminhollywood #darkskinnedwomeninmedia #lightskinprivilegehollywood #whitewashingmusic #colourismarabworld #colourisminasia #yellowbones #danileigh #colourismrickross

3Ăš article : Collection Colorisme, Ă©pisode 2

A tough one ,was is not? What do you guys think about Colourism? How did you like this episode?

Let me know in the comment section!

Thank you for reading AND See you next week for episode 3 💋

Phew, you made it! Well done! If you like this post, check out my previous post! Down here đŸ‘‡đŸŸ AND see you next week for episode 2 of the Colourism series đŸ‘‹đŸŸ LIKE, SHARE AND DISCUSS💟

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s